Smart mobility

Posté il y a 3 mois / Euro-trend

Aujourd’hui, c’est sur les trottinettes électriques qu’on va se pencher.

Longtemps considérés comme « geek », les nouveaux engins de déplacement personnel ont envahit nos rues. De Madrid à Berlin en passant par Paris, impossible de ne pas croiser la route d’une trottinette, d’un hoverboard, d’un gyro-roue ou d’un gyropode.

L’électrique c’est chic

Rouler green, c’est un peu la preuve qu’on est connecté, en phase avec son temps. Pratique, écologique, ces nouvelles façons de se déplacer séduisent un large public. Que l’on soit salarié à la Défense ou simple touriste venu découvrir la Tour Eiffel, on apprécie ce moyen de locomotion trendy qui conjugue les avantages du vélos, l’encombrement en moins. 

Et ça, les grands noms de la mode l’ont bien compris. Précurseur en la matière, Chanel lançait déjà en 2009 sa version du gyropode. Un design épuré, noir et blanc, ciblé du logo de la marque avec pour slogan : « roulez chic ». Plus récemment ce sont les Maisons britanniques Vivienne Westwood et Stella McCartney qui ont fait défiler des trottinettes électriques. De la rue aux podiums il n’y a qu’un pas…

Le problème c’est que nos villes se sont peu à peu laissées envahir par cette tendance dévorante … 

A l’origine, un phénomène : celui de la « micro-mobilité », autrement dit toutes ces alternatives à la marche qui font gagner du temps sur de courtes distances. 

Comme le principe fait de plus en plus d’adeptes, de nombreuses sociétés comme Uber, Bird ou encore Lime se sont mises à proposer des engins en libre-service, des trottinettes électriques la plupart du temps, pour faciliter la vie des citadins. 

Ces derniers cherchent via une application les trottinettes les plus proches. Le hic c’est qu’une fois utilisées, elles sont déposées n’importe où par leurs utilisateurs éphémères. 

Alors, un peu partout en Europe des mesures ont été prises. La ville de Paris a par exemple décidé de faire respecter une charte de bonne conduite aux sociétés qui louent les trottinettes et rappelle que tout stationnement gênant est soumis à verbalisation.

Pour éviter l’invasion, Madrid a choisi de limiter le nombre de trottinettes à 10 000. 

À Athènes, un vaste réseau de pistes dites « cyclables » sur lesquelles pourront circuler tout engin électrique est actuellement en construction. Le but : proposer aux utilisateurs un cheminement adapté et favoriser ainsi tous ces modes de transports alternatifs à la voiture qui permettent quand même il faut le rappeler, de décongestionner les routes et de réduire les émissions de gaz à effets de serre. 

La meilleure solution restant celle d’utiliser LE moyen de locomotion le plus précis, le moins polluant et le plus bénéfique pour notre santé : la marche !!

Euro-trend / La matinale d’Euradio / 13 juin 2019

Pour plus de mode et de tendances, rendez-vous tous les jeudis matin à 8h10 dans Euro-Trend sur Euradio / https://euradio.fr)

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une étoiles sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas publié.




Instagram