La base

Posté il y a 2 ans / Mode d'emploi

Comment associer les basiques ? Une question récurrente, qui se pose et repose à chaque fois que retentit le fameux « j’ai rien à me mettre ». Pièce intemporelle reléguée dans les abysses de notre dressing, ou pièce maitresse de notre garde-robe, le basique est et restera quoiqu’il arrive un « statement ». Autrement dit, La Base !

Une valeur sûre

« Achète des basiques. Tu t’en lasseras moins ! », me répétait ma mère à chaque fois que nous nous lancions dans d’interminables journées shopping. Un conseil qui à l’époque m’énervait mais que je suis aujourd’hui scrupuleusement. Car Maman a souvent raison. Mes basiques, je ne m’en suis jamais lassée. 

Avant tout achat, qu’ils s’apparentent à la famille des basiques ou non, je veille toujours à deux choses : 

La qualité d’abord. Hors de question d’investir dans un vêtement si 1/ la matière fait cheap, 2/ le modèle est mal coupé, 3/ le style ou les tailles disponibles ne me vont pas. Cela peut sembler évident, mais il m’est arrivée dans le passé d’acheter des vêtements dans l’espoir qu’ils maillent après avoir perdu/pris quelques kilos. Erreur fatale pour plusieurs raisons. Non seulement, rien ne nous garantit que notre silhouette va changer. Je ne sais pas vous mais ma gourmandise et mon amour du sport sont deux variables incontrôlables. Et si jamais notre silhouette change effectivement, il est fort à parier que notre achat en question ne nous plaise finalement plus, aussi basique et intemporel soit-il !

La « durabilité », ensuite.  J’entend par là tous les éléments qui vont faire durer l’envie de mettre, et donc de garder le vêtement en question. Certes, la qualité du vêtement rentre en ligne de compte mais d’autres conditions se font jour comme la couleur (est-ce que celle-ci convient à Pamela blonde ET Pamela brune ? Et-ce que ce rose fluorescent durera plus d’une saison ?), la matière, l’imprimé, ou encore la façon dont j’envisage de le porter ( Est-ce que cette pièce s’intègrera facilement dans ma garde-robe ? Même si pour un basique, cette question se pose moins souvent. Est-ce que je peux le faire matcher avec plus d’une pièce ?), etc..

Autant de « trucs » qui empêchent de mobiliser tout son budget shopping pour des pièces qui envahiront nos placards et qui finiront deux mois plus tard dans la benne « à donner ». Et je parle en connaissance de cause ! Acheter, oui, mais acheter smart, c’est bien mieux. On gagne du temps en magasin car on n’essaye pas n’importe quoi, on gagne en satisfaction puisqu’on fait moins souvent le tri à la maison, et on gagne de l’argent puisqu’on évite des dépenses « inutiles », qui pourront par ailleurs être compensées par des articles qu’on veut vraiment, qui sont originaux et qui combleront à merveille notre collection. 

Back to basics

En ce qui me concerne, les basiques constituent quatre-vingt-dix pour-cent de ma garde-robe. C’est d’ailleurs peut-être trop mais j’assume, parce que d’une part j’ai été élevée comme ça – souvenez-vous de ce que me disait ma maman- et parce que je suis d’autre part une fan inconditionnelle des pièces basiques. Elles se démodent beaucoup moins vite certes, mais elles permettent aussi toutes sortes de mariages improbables et autres superpositions souvent risqués lorsqu’il s’agit de pièces plus originales. 

Deux écoles

À la sobriété et au minimalisme intemporels, d’autres préfèrent en revanche utiliser leurs basiques autrement et de s’en servir justement de « base » sur laquelle viendront se greffer plusieurs éléments originaux. Il y a donc deux écoles en la matière pour des millions de combinaisons possibles. 

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Warning: The account for pamelacopson needs to be reconnected.
Due to Instagram platform changes on June 1, 2020, this Instagram account needs to be reconnected to allow the feed to continue updating. Reconnect on plugin Settings page